Créer mon blog M'identifier

Malade et maquillée !

Le 21 septembre 2014, 11:28 dans Beauté 4

Bonjour à toutes !

 

J’ai la chance d’être actuellement en vacances (après avoir subi depuis mon bureau en juillet-août les photos de plage de mes potes), mais comme je dois avoir un mauvais karma, je suis malade.

 

 

Pour ma part, quand je suis malade, je me force d’autant plus à être présentable, à prendre soin de moi car j’ai le sentiment que cela m’aide à guérir. Ne pas me laisser mourir au fond du lit, me forcer à me bouger, me pouponner m’aide à affronter ces vilains microbes.

 

Bien évidemment, je ne fais pas un maquillage parfait, ni quelque chose de travaillé car premièrement, je n’ai pas suffisamment de force pour rester une demie-heure debout dans ma salle de bain, deuxièmement, en me mouchant, en éternuant, en me frottant les yeux, je vais vraiment mettre à mal le maquillage.

L’idée est de tout simplement récupérer un teint lumineux et d’ouvrir les yeux fatigués. En bref, l’idée est d’être présentable là où l’on ressemble à un zombie. Ce week-end étant les journées du patrimoine, je compte bien aller profiter de ce que regorge la jolie ville de Bordeaux.

 

 

Dans un premier temps, je vais bien nettoyer ma peau et faire un bon gommage pour essayer de déloger toutes les petites peaux mortes notamment celles du nez suite aux mouchages intempestifs. Enfin j’hydrate, beaucoup, ma peau ayant tendance à être très sèche quand je suis malade. Pour ce faire j’utilise mon nettoyant Perfectly Clean d’Estée Lauder, le gommage à l’abricot de chez Yves Rocher et la crème de jour à la vitamine E de chez The Body Shop (ma routine est un peu décousue, mais j’essaye de finir mes produits avant d’en changer radicalement).

 

 

On passe au teint. L’idée n’est pas d’avoir un teint parfait. S’il est trop parfait, on va vite voir la différence entre le reste du visage et le nez où après deux-trois mouchoirs, le fond de teint aura disparu.

 

J’applique donc ma Diorskin Nude BB Cream de Dior pour unifier tout cela, uniformiser la couleur. Elle n’est pas trop couvrante et ne marque pas mes zones de sécheresse. Ensuite, je prends le correcteur 1 2 3 Perfect CC Eye Cream de Bourjois pour cacher mes cernes (dur de dormir quand on s’étouffe) et cacher les rougeurs sur le nez. Il est un poil plus clair que ma carnation et cela est parfait pour apporter de la lumière. Je poudre tout cela avec ma poudre unifiante Healthy Balance de Bourjois en teinte 52-Vanille. Pour faire oublier que je ne suis pas partie en vacances, que je suis en train de me battre contre des microbes et donc que j’ai un teint lavabo, un coup de bronzer. Pour ma part, n’ayant pas trouvé THE bronzer, j’utilise tout simplement une poudre trop foncée pour ma carnation à savoir, la Healthy Balance toujours de chez Bourjois en teinte 56 - Hâlé Clair. Je termine le teint par un blush, mais pas un rose pour éviter de faire rappel avec les rougeurs du visage. J’utilise donc un blush Dior en teinte pêche. Si le coeur vous en dit, on peut ajouter un enlumineur. Mon meilleur allié ? Le Mary-Lou Manizer de The Balm.

 

Pour les yeux, juste un fard clair sous l’arcade sourcilière pour ouvrir le regard et rien d’autres en fard. Je vais me frotter les yeux au cours de la journée, inutile de prendre le risque de se transformer en panda. On met juste un coup de mascara, mais un mascara dont on sait qu’il ne coule pas, qu’il ne s’effrite pas. On peut éventuellement terminer par un crayon couleur chair en muqueuse. 

 

Je termine par l’hydratation des lèvres et c’est tout.

 

 

Et voilà, ce n’est pas un grand make-up, ce n’est pas parfait, mais cela me permet de me sentir bien et d’être présentable et de montrer à ces satanés microbes, que non, je ne me laisserai pas abattre !

 

Et vous, quand vous êtes malades, vous vous laissez mourir ou vous vous pomponnez ?

Kiko et son top coat pour mascara

Le 7 septembre 2014, 12:09 dans Beauté 4

Salut les filles !

 

De temps en temps, les marques de cosmétiques s’amusent à nous sortir des produits plus ou moins révolutionnaires ou à multiplier une gamme au possible. Aujourd’hui, je vais vous parler d’un de ces produits.

 

Vous connaissez le top coat pour le vernis. Personnellement, avant de m’intéresser de si près à la beauté, j’en avais vaguement entendu parler. Maintenant je suis une inconditionnelle du top cat et mes amies, loin de tout cela, me regardent toujours avec des yeux écarquillés quand je leur en parle. Mais là où manifestement je n’étais pas à la page, c’est quand je suis tombée sur le top coat pour mascara de Kiko. 

 

Dans ma tête, un top coat (pour vernis) permet d’optimiser la brillance, de protéger notre vernis et donc par là-même d’optimiser sa tenue. Quand je faisais le parallèle avec un mascara, je ne voyais pas trop par rapport à la brillance et quant à la tenue, nous avons le waterproof et entre nous, notre mascara n’a pas besoin de tenir plus de 12 heures.

 

L’idée de Kiko est d’avoir un top coat à rajouter sur votre mascara habituel pour intensifier une caractéristique de vos cils. Dans cet objectif, vous aurez un top coat intensifiant le volume, un qui recourbe, un top coat waterproof, un pailleté, un allongeant et un qui fait tout : volumateur et intensificateur (selon les mots de Kiko). Si vous me suivez régulièrement, vous savez que je n’ai pas de problème particulier avec mes cils. Ils sont naturellement longs et courbés. Comme il me fallait tout même déterminer un besoin particulier pour essayer ce produit et vous en parlez, j’ai décrété pour l’occasion que je manquais de volume. J’ai donc opté pour le Volume Mascara Top Coat. Ce que nous en dit la marque sur son site : Appliqué sur votre mascara habituel, il ajoute jusqu'à 75 %* de volume. L’effet spectaculaire des faux cils dans un seul mascara, avec des résultats magnifiques. Sa formule extrêmement souple et ajustable a été conçue pour être appliquée sur un autre mascara, afin de renforcer ses performances sans alourdir vos cils, ni créer de paquets. Grâce à un complexe spécial de collagène et de cires de riz, vos cils gagnent du volume au-delà de vos attentes, tout en restant légers et doux.Sa brosse sphérique novatrice avec plusieurs longueurs de poils rigides, légèrement arrondie à la pointe, capture et modèle un à un les cils déjà maquillés. Incomparablement allongés et épaissis, vos cils affichent un style ultra-glamour. Pour un résultat qui défie même la nuit.

Il est vrai que la brosse est très sphééérique. Cela fait même un peu flipper au préalable. Sinon rien à dire de particulier sur le produit : un packaging basique de mascara, aucune odeur particulière.

 

Les images étant, par moment, plus efficaces que des mots, place aux résultats en photos. Je vous présente dans un premier temps mes cils nus.

Ensuite, j’applique mon mascara du moment qui est le mascara Dior - Diorshow New Look. Comme vous pouvez le constater, il fait déjà un super boulot et j’aime vraiment ce petit bijou.

Enfin, j’applique le top coat. 

Effectivement, on a un peu plus de volume entre l’image avec uniquement mon mascara normal et celle avec le top coat. Rien d’extraordinaire non plus. Ce qui est bien, c’est que cela ne fait pas trop. Il n’y a pas de paquets alors même que j’ai trois couches de mascara. Le seul petit bémol à faire c’est qu’il a tendance à s’effriter en fin de journée, mais vraiment en fin de journée (genre vers 20-21h) donc bon ce n’est pas catastrophique. En résumé, je trouve le concept rigolo mais je ne retrouve pas les 75% de volume chez moi. Il faut dire tout de même que par nature, je n’ai vraiment pas à me plaindre de mes cils. Peut-être qu’il sera plus époustouflant sur quelqu’un qui a des cils plus fins et moins fournis. J’aimerai avoir vos retours si vous avez déjà essayé !

 

Pour finir, les photos collées pour une meilleure appréciation.

 

Alors, vous en pensez quoi ? Vous avez essayé ? Envie ? Dites moi tout !

Le sport, l'appli NTC et moi

Le 7 août 2014, 17:54 dans Beauté 2

Aujourd’hui, je vous écris un article qui s’éloigne des cosmétiques, mais nous restons dans le domaine de la beauté avec (roulement de tambour)… LE SPORT.

 

Au premier abord, le sport et beauté cela ne semble pas faire bon ménage. On devient rouge, on transpire et on est essoufflée. Exception faites de quelques unes, nous sommes rarement sexy lors d’une séance de sport. Mais en creusant bien, le sport apporte un bien-être général, une silhouette tonique et une confiance en soi qui participe pour beaucoup à notre beauté, au-delà même d’un joli RAL ou d’un somptueux blush.

 

Avant de continuer cet article, je précise de suite que je ne suis ni médecin, ni nutritionniste ni coach sportif. Mes propos ne sont pas à prendre pour vérité absolue et ce que je fais n’est peut-être pas adapté à votre santé et à vos désirs. Mes propos ne me viennent que de ma propre expérience, de recherches sur internet et de mes erreurs. Le sport doit être un plaisir et non pas conduire à des blessures et de la frustration. En cas de doutes ou de question, n’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel.

 

Beautifullaw et le sport, cela donne quoi ? Globalement du positif. Je n’ai jamais rechigné à faire du sport. Même si j’ai pu détester le sport durant le collège (mal dans sa peau, pas envie, rebelle attitude) j’ai toujours plus ou moins pratiqué une activité sportive. Vers la pré-adolescence, j’étais en surpoids. J’ai fait le nécessaire et perdu les kilos en trop. Depuis, je vis un peu dans la hantise de reprendre ce poids-là. De mes 18 à 21 ans, j’ai eu une vie intense : étude de droit, deux boulots étudiants et une activité de sapeur-pompier volontaire. A cette période-là, j’ai atteint mon poids parfait. Depuis ma vie est devenue plus calme. Je me suis entièrement consacrée à mes études, je me suis installée avec mon compagnon. Une petite routine s’est installée à coup de bons petits plats en amoureux et de soirées câlins dans le canapé devant un film. Le verdict est sans appel : ma vie de couple ne m’apporte pas uniquement du bonheur mais également quelques kilos. Je n’ai pas de poids à perdre sur le papier, mon IMC est bien mais visuellement je souhaitais tonifier tout cela et perdre quelques centimètres sur certaines zones (ventre, cuisses, fesses, le triptyque diabolique de la graisse chez les femmes). J’ai donc décidé de reprendre ma vie en mains et de trouver le temps pour la pratique du sport. Et oui, nous disons toute manquer de temps (plus clairement on manque de motivation plus que de temps). Cela fait donc un an que je me suis inscrite en salle de sport. Mais à la longue, je me suis rendue compte que je restais sur mes acquis, j’avais du mal à évoluer et à aller au-delà de mes limites. C’est tellement plus facile de rester dans sa zone de confort. Sauf que mes efforts n’étaient pas très visibles et je stagnais.

 

Et pour m’aider dans cette recherche d’un corps plus tonique et pour évoluer, je suis accompagnée par une chouette appli dont j’ai brièvement vanté les mérites : Nike Training Club.

 

Kézako. C’est une application gratuite (et cela, c’est non négligeable) proposant différents entraînements et programmes selon différents objectifs : s’affiner, se tonifier, se muscler et se spécialiser avec trois niveaux à chaque fois : débutant, intermédiaire et avancé. 

 

Vous téléchargez l’entraînement et vous pouvez visualiser chaque exercice par une vidéo explicative. En effet, quand vous lancez un entraînement, on vous donne le nom de l’exercice mais pas forcément tous les mouvements et toutes les étapes à réaliser. Il est donc important avant de commencer l’entraînement de visualiser les exercices pour les appréhender, les mémoriser et faire les bons mouvements. Vous pouvez regarder la vidéo durant la séance mais cela vous oblige à vous couper. Cela semble un peu fastidieux au départ mais très rapidement vous allez vous souvenir des mouvements. En effet, on n’oublie pas ce qui fait mal ! ;-).

C’est vraiment le seul point négatif que j’ai à déplorer pour cette application. 

 

 

 

 

Cet entraînement s'appelle : Machine infernale. Je confirme, c'était infernal...

 

Si vous ne savez pas vers quoi vous diriger vous pouvez choisir un programme sur quatre semaines. Vos séances sont déterminées à l’avance et vous pouvez choisir d’y ajouter ou non des sorties running. Le programme de base est de 4 séances par semaine plus deux courses si vous le choisissez. J’ai choisi le programme s’affiner en niveau intermédiaire. Avec le programme s’affiner, c’est essentiellement du cardio et quelques séances de yoga. 

 

Mon ressenti dans tout cela. Au début, je me disais que Nike et moi, n’avions pas la même définition des niveaux. Je vais en salle de sport environ 4 fois par semaine à raison d’un minimum d’une heure. Légitimement je pensais être en niveau intermédiaire. Je vais être vulgaire : mais qu’est-ce que j’en ai chié au début. Ma 1ère séance m’a laissé des courbatures pour 3 jours.  Mais rapidement on trouve son rythme et cela n’est plus aussi pénible qu’au départ. Je crois que le plus compliqué pour moi a été les séances de yoga. A tort, je pensais que le yoga était plus un sport pour se détendre, s’étirer et non pas se muscler. J’arrivais même pas à qualifier cela de sport. Mais c’était avant. Désormais j’ai le plus grand respect pour celles qui pratiquent le yoga parce que c’est vraiment compliqué et cela fait mal. Sincèrement les filles, chapeau. 

 

Je n’ai toujours pas réussi à faire la posture du corbeau. Cela devient vite chez moi la posture du crapaud handicapé

 

Il y a certains exercices que j’adapte, soit parce qu’ils nécessitent du matériel ou une configuration que je n’ai pas, soit parce que je n’y arrive pas. Et oui, les filles, ne pas réussir au départ fait partie du jeu. Mais c’est en s’entraînant et en s’améliorant qu’on arrivera à les faire et à remporter cette petite victoire. Mais surtout les filles, on ne force pas outre mesure. Si on sent que cela est trop compliqué, qu’on n’arrive pas à faire l’exercice correctement ou que cela fait mal à un autre endroit que le muscle sollicité, il ne faut pas hésiter à arrêter. Il vaut mieux perdre 5 minutes d’un exercice qu’un mois à cause d’une vilaine blessure.

 

Ce qui est motivant c’est que l’on peut suivre ses activités, voir un récap du nombre de minutes effectuées par semaine mais également depuis le début. Vous avez des trophées à décrocher par tranche de temps : trophée des 100 minutes, des 200 minutes et ainsi de suite. Et sincèrement c’est très encourageant. Quand j’ai atteint le trophée des 100 minutes, j’étais là : waouh, j’ai déjà fait tout ça ! Vous pouvez partager vos trophées, vos séances sur les réseaux sociaux pour motiver vos amis et même vous. Oui cela a un côté narcissique, mais criez sur mon mur FB que je viens de faire une séance de 30 minutes et voir les « j’aime », ça me motive !

 

Bien évidemment le sport ne suffit pas. Cela se passe également dans l’assiette. Mais pitié ne me parlez pas de régime trouvé sur internet. Soit vous avez réellement un problème de poids qui nécessite de corriger votre alimentation et dans ce cas-là dirigez vous vers un nutritionniste, un diététicien.  Soit votre objectif est équivalent au mien (se tonifier et raffermir tout cela) et auquel cas il suffit simplement de changer quelques habitudes et de faire attention. Il suffit de faire appel à son bon sens : moins de sucreries, plus de légumes et de fruits, beaucoup d’eau et moins de produits sortis d’une barquette. Mais vous avez le droit de craquer et de vous faire plaisir de temps en temps. Je ne suis pas la dernière quand il s’agit de manger un bon camembert ou de la charcuterie.

 

C’est bien beau tout cela, mais les résultats sont-ils là ? J’en suis à ma deuxième semaine du programme plus les entraînements ciblés. Les efforts ne se mesurent pas au chiffre sur la balance, je  n’ai pas perdu de poids j’en ai même pris. Eh oui, le muscle cela pèse lourd et je n’ai pas comme objectif de perdre du poids. Mais visuellement je vois déjà des petits changements remarqués également par mon compagnon. Les muscles qui commencent à se dessiner un peu, les poignets d’amour qui diminuent et beaucoup moins de cellulite. Le sport ne se mesure pas uniquement aux chiffres d’une balance. J’ai une amie qui fait énormément de sport depuis très longtemps. Visuellement, elle est plus fine que moi, plus tonique et plus élancée, mais sur la balance, elle pèse plus lourd que moi (et vi, je vous l’ai dit, le muscle ça pèse).

 

Vraiment, je suis contente de cette application. Elle me permet d’avoir un cadre, de me guider quand je ne sais pas quoi faire, de me motiver et surtout d’aller au-delà de ma zone de confort. C’est un bon soutien et cumulé avec quelques bonnes séances de cardio (running, vélo, vélo elliptique et autres joyeusetés), vous avez de quoi vous rendre fière de vous et de quoi rentrer dans votre superbe jeans.

De manière générale, je ne peux que vous conseiller de faire du sport. Adaptez selon ce que vous aimez, selon ce que vous pouvez faire, selon votre temps mais ne négligez pas une activité physique. Il fait beau ? Une ballade en vélo. Il fait moche ? Un masque sur le visage, une série et faites des squats devant votre écran. Au bureau ? Contractez vos fessiers sur un laps de temps ou vos abdos. En plus, on fait des tenues et des chaussures de plus en plus cools pour le sport. Une séance de shopping à pieds pour trouver des baskets fluos, c’est déjà du sport !

Mais surtout, surtout les filles, soyez indulgentes avec vous-mêmes, honnêtes et réalistes. Exit les objectifs irréalisables (perdre 5kg en une semaine, avoir des abdos dessinés en une semaine). Prenez compte de votre morphologie, de votre corpulence. Pour ma part, je ne serais jamais maigre, j’aurai toujours des hanches marquées et je n’aurai jamais un espace entre les cuisses (autrement appelé Thigh Gap).

 

Plus d'excuses maintenant les filles ! On peut faire du sport chez soi, sans payer un abonnement de fou et à son rythme. Que demander de plus ? Des superbes baskets fluos :D

Voir la suite ≫